Les filières énergétiques

LES FILIÈRES ÉNERGÉTIQUES Par David Pellier Concevoir des workouts, c’est beaucoup plus que de choisir vos exercices préférés. De nombreux facteurs entrent dans la mise en place d’un workout. En plus de la sélection des exercices, vous devez tenir compte du nombre de répétitions, du temps de récupération, du tempo (à quelle vitesse les différentes phases de chaque répétition sont effectuées) ainsi que d’autres facteurs affectant la performance tels que le stress quotidien et l’activité physique. Pour ce faire, vous avez besoin non seulement de connaître le fonctionnement des trois filières énergétiques, mais aussi de les comprendre. Cet article vous donnera un aperçu de ces filières et vous aide à comprendre comment utiliser ces connaissances pour créer des exercices efficaces. EXERCICE AÉROBIE VS ANAÉROBIE Vous le savez peut-être, le corps utilise de l’ATP pour produire l’énergie. Il y a une très petite quantité d’ATP déjà stockée dans le muscle, mais le reste doit être synthétisé à partir d’autres carburants dans le corps : phosphocréatine, glucose, graisse et protéine. Il existe trois processus distincts pour la production d’ATP, connus sous le nom de « filières énergétiques ». Deux des filières sont anaérobies et ne nécessitent pas d’oxygène (« anaérobie » signifie « sans oxygène »), tandis que la troisième est aérobie et demande de l’oxygène (« aérobie » signifie « avec oxygène »). Vous pourriez vous demander comment l’exercice peut se produire sans oxygène. Après tout, vous respirez constamment. Lorsque vous effectuez un exercice court et intense, comme un sprint de 50 mètres, le temps d’action est si court que le corps n’a pas le temps de faire circuler assez rapidement l’oxygène au muscle actif. De plus, le corps peut produire de l’énergie sans oxygène, mais seulement pour une courte durée.L’alternative est l’exercice aérobie. Cet exercice aérobie s’effectue à un rythme moins élevé, mais permet un effort plus long. En effet, il peut, théoriquement, continuer indéfiniment. En règle générale, l’entraînement en force et les sprints sont de nature plus anaérobique. Cependant, ces modalités d’exercice sont intermittentes et répétées plusieurs fois, alors les filières anaérobies se branchent sur le système aérobie pendant les périodes de récupération. La course à pied, le vélo et la marche sont des exemples d’exercices qui favorisent le développement du système aérobie.

LES TROIS SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Nous allons maintenant examiner les trois systèmes énergétiques de façon que vous compreniez leur rôle et leur fonctionnement. FILIÈRE ANAÉROBIE ALACTIQUE C’est le premier carburant, il brûle la phosphocréatine (PCr) qui est stockée dans le muscle et permet au corps de produire une petite quantité d’énergie très rapidement en l